Cytomètre en Flux en images (ImageStream)

Principe


Selon le principe de la cytométrie conventionnelle, les cellules (ou éléments en suspension) sont soumises à une pression, subissent le phénomène de focalisation hydrodynamique et s’alignent pour être analysées une à une.

Les signaux émis par la cellule lorsqu’elle passe devant le faisceau laser sont collectés par un microscope qui les dirige vers un système optique de décomposition spectrale. Chacune des bandes spectrales est ensuite orientée vers une caméra qui, classiquement, convertit les photons en photocharges dans une matrice de pixels. Chaque pixel est digitalisé à une résolution de 12 bits dans une échelle allant de 0 à 4096.
Notre système est équipé de 2 caméras qui sont synchronisées sur la vitesse du flux grâce à des “Speedbeads” (billes de 1 micron, Amnis) éclairées par le laser à leds à 830 nm. Un détecteur de vitesse et un autofocus synchronisent les 2 caméras pendant le processus d’acquisition des images. Chaque pixel est analysé en temps réel par un algorithme qui calcule les paramètres morphométriques et photométriques.

Le logiciel IDEAS d’analyse des données et de retraitement des images est spécifique du système. Il permet de quantifier statistiquement des centaines de paramètres sur plusieurs milliers de cellules.

ImageStream Luminex

Cytomètre en image / Imageur en flux
Applications : analyse de la morphologie, de l’internalisation de protéines ou de particules dans les cellules, signalisation cellulaire, translocation moléculaire, co-localisation de protéines, interaction cellulaire, cycle cellulaire et mitose, dommage et réparation de l’ADN, autophagie et mort cellulaire, comptage de spots…
- 4 lasers (405nm, 488nm, 561nm, 658nm)
- Brighfield led
- Darkfield (785 nm)
- Jusqu’à 12 images par cellule (brightfield, darkfield, fluorescences)
- Jusqu’à 1000 cellules/seconde
- Option : Extention de champ optique (EDF)
- Objectifs :
40x
20x
60x

Applications


Le cytomètre en flux en images combine la puissance quantitative d’un cytomètre en flux conventionnel et l'analyse précise d’un microscope.

Les applications spécifiques à l’ImagestreamX sont multiples :
- analyse de morphologie,
- internalisation,
- signalisation cellulaire et translocation moléculaire,
- co-localisation, interactions cellulaires, cycle cellulaire, apoptose,
- comptage de spots,
- autophagie et mort cellulaire,
- nombreuses applications émergentes.

Retour en haut de page